Les vacances sont enfin là, on est readyyyyyyy !

Mercredi 19 juillet, les congés sont enfin là…. et le départ est pour demain. Donc préparatifs.

Cette fois-ci, nous enlevons un des deux lits du haut. Ça nous évitera, en pleine nuit, de nous cogner  (cfr. Premier test, on the beach) ou encore de jouer les contorsionnistes pour aller aux WC. Le lit d’en haut restant nous servira pour y mettre nos plus beaux vêtements de cérémonie. En parlant de fringues… j’avoue… On a abusé ! En trois semaines, on aura porté le quart de la moitié de ce qu’on avait emporté… En gros, il y avait des fringues et chaussures dans quasi tous les rangements (ceux en haut du lit, dans la penderie et au-dessus de la table… partout). Enfin, ça nous a permis de nous rendre compte du grand volume de ces placards et d’avoir un large choix pour nous vêtir ;-) Dans les autres préparatifs : papier wc soluble, produits d’entretien, deuxième bonbonne de gaz, plein d’eau et de carbu, etc. On choisit de prendre nos deux Lamzac et deux simples tabourets pliables à la place des chaises pliantes plus encombrantes.

Pour la nourriture, nous n’avons pris que quelques conserves et pâtes lyophilisés et les restes du frigo de la maison. D’une part, car le prix est sensiblement le même en France qu’en Belgique, inutile donc de charger et d’autre part, car avant d’être Ontheroad, nous passerions 9 jours en gîte.

Le projet de notre voyage était le suivant : descendre en Savoie et y rester du 21 au 29 juillet pour des vacances en famille et un mariage ; passer en Haute-Loire deux jours pour rejoindre les Cévennes et voir Chambord en remontant.

20 Juillet 2017, attention au départ !  Il est 7h30, le temps de nous mettre en route…. Direction la Savoie, 784kms.

On est plusieurs véhicules à faire le trajet ; on prend les autoroutes et les péages. Pour plus de facilités, nous avons commandé le badge qui permet de ne pas devoir sortir systématiquement carte bancaire ou monnaie et de pouvoir passer dans les files télépéages (celles où on ne s’arrête pas). A noter que pour un van ou un camping car, les bornes de péages sont toujours trop basses par rapport au conducteur… Donc multiples avantages. 

Après avoir pris notre temps, arrivée à Bellecombe-en-Bauges (Savoie) vers 19h30 (quelques embouteillages au Luxembourg et à Annecy). On a logé dans Homer au bord de la route à quelques centaines de mètres de la mairie, aux premières loges pour le mariage.

Première nuit, très bonne… quoique… ce fichu panneau de contrôle projette une lumière digne des spots de Lloret de Mar… Quelques jours plus tard, exaspérés, on découpera un carton qu’on collera avec un morceau de toile isolante.

 

Carton magique anti lumière

 

Au réveil, une superbe vue… Nous n’avons pas le temps de l’admirer ; nous devons nous faire beaux. Passage à la douche et premier soucis. Le chauffage ne fonctionne pas. Pour rappel, notre système de chauffage est sur le carburant et chauffe autant l’air que l’eau. Donc pas d’eau chaude. Les modes d’emploi sont nos amis sauf quand le code d’erreur ne s’y retrouve pas… Là, c’est Google qui redevient Best friend forever. Le code indique que la fenêtre au-dessus de la dînette est ouverte. Or, si cette fenêtre est ouverte, le chauffage ne s’enclenche pas. Mais là, ce n’était pas le cas. En y regardant de plus près, on a vu que le contacteur faisait défaut. Système D dans l’urgence : on a à nouveau découpé un bout de carton qu’on a plié et replié et on l’a glissé entre le loquet de la fenêtre et le contacteur. Ca a marché pour toute la durée du séjour. 

Carton magique pour chauffage

Après la cérémonie civile, nous quittons ce hameau pour nous rendre à 90 kms de là, en Haute-Savoie, au gîte du Passant (Le Reposoir). Mais à peine avoir passé la plaque d’agglomération, dans un virage, qu’on entend un bam ! … On avait pas fermé le frigo et nos précieuses bières s’en sont allées éclabousser tout le sol et les parois… On éponge vite, vite et nous restons sur les départementales avec le frigo bien fermé. La pluie nous rattrape, ça monte, ça descend. La consommation augmente. On arrive au gîte, enfin à 1km de l’entrée car le chemin pour y accéder est impraticable pour des véhicules de 3,5tonnes surtout vu les conditions climatiques du jour. En attendant le 4*4 du gîte qui fera la navette, on passe produits et serpillère pour se débarrasser de l’odeur de bière. Homer restera 48 heures en stand by, garé sagement. Et pendant ces mêmes 48 heures, le frigo est resté sur le gaz à fond alors qu’il faisait 15°C. On s’étonnera plus tard de notre grosse consommation. 

Deux jours plus tard, on quitte les jeunes mariés pour nous rendre à l’Escargot Fugueur à Saint Germain-sur-Rhône, toujours en Haute Savoie mais à la frontière avec l’Ain. Soit près de 90kms dont une partie à nouveau sur autoroute. On restera 6 jours en famille dans ce petit coin, le temps de prendre beaucoup de force (apéro, apéro…) avant le vrai roadtrip. On prendra le temps de visiter notamment Fort l’Ecluse et les Pertes de la Valserine

Samedi 29 juillet, dernière petite lessive, histoire d’être tranquille et au revoir la famille…  Direction la Haute-Loire à Le Chambon-sur-Lignon où un ami a ouvert un gîte, le Gîte des Vellavi. 240kms, trois heures de route en passant par Lyon.

Petite anecdote… Après 15kms parcourus, nous empruntons l’autoroute à Bellegarde et nous faisons honneur à la tradition des routards : on embarque deux autostoppeuses espagnoles émigrées en Angleterre en vacances en France. Leur look est là… L’odeur aussi… On sent les économies en douche. On les drop à Lyon où de là, elles prendraient la direction du Verdon. On profite du déjeuner pour se poser sur aire d’autoroute et aérer le van. 

Le paysage change peu à peu et nous rappelle nos Ardennes belges… A la différence, c’est que nous sommes à plus de 1.000m d’alt. La région est belle et prometteuse ; le département s’est paré des couleurs des trois courses cyclistes ; le village du Chambon très agréable…. mais nous n’y resterons qu’un we…. quoique….

En conclusion, même si nous avons peu vécu dans Homer, cette première partie de vacances nous aura permis de nous rappeler

  • matos primordial : badge pour péage, torchons, toile isolante, un peu de carton
  • bons réflexes à avoir : vérifier la fermeture du frigo et modifier l’alimentation selon la température ou si on roule ou pas (gaz, 12v, 220v) !

Les étapes parcourues à ce stade du voyage.

Une réflexion sur “ Les vacances sont enfin là, on est readyyyyyyy ! ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *