On the road, on s’est décidé !

Après un an à cogiter sur le modèle, à visiter les show rooms, à peser les pour et contre, Homer, notre fourgon, est presque en vue ! J-30 !

Retour sur une épopée d’hésitations et de choix.

Depuis 2004, nous avons testé différents types et lieux de vacances : l’hôtel classique, le circuit en voiture, la location d’un gîte, le trek, le camping, le culturel, le grandeur nature, le farniente et même le all-in… Tous ont leurs avantages et leurs inconvénients et surtout leur philosophie et il n’y en a pas une meilleure qu’une autre ! Les envies, les budgets sont propres à chacun et évoluent avec le temps !

C’est en 2014 que nous découvrons le roadtrip en van grâce à un ami et à son Mercedes Vito aménagé par Westphalia. Cette première expérience d’une dizaine de jour à travers la Toscane a tout changé !

De retour au métro-boulot-dodo, l’idée d’acquérir un van fait son chemin. Mais cela nous semble encore un rêve inaccessible et peu raisonnable.

N’étant pas deux aventuriers prêts à tout lâcher pour un tour du monde, nous mettons nos deniers dans des briques et tentons de consolider nos vies professionnelles respectives. Mais il nous manque quelque chose… le brin de folie, l’évasion.

La réflexion mûrit, nous lisons, nous comparons, nous discutons avec des personnalités très différentes autant pour nous convaincre de sauter le pas que pour faire le bon choix d’achat : des proches, des inconnus, des vendeurs, des blogueurs, des oiseaux migrateurs, des jeunes, des pensionnés, des anti camping-caristes…

Une occasion s’offre à nous, il faut se décider. Nous signons. Il s’appellera Homer.

Ce qui a fait couler l’encre du stylo sur le bon d’achat :

  • voyager est un rêve accessible et enrichissant tant sur le plan humain et que culturel ;
  • nos briques ne vous accompagneront pas dans la tombe mais les souvenirs des paysages oui !  ;
  • en listant nos destinations de rêve, nous avons constaté que 75 % se trouvaient en Europe aisément parcourable avec ce type de véhicule ;
  • ce mode de voyage nous paraissait un compromis de vie entre aventure et stabilité ;
  • ce type de voyage est moins onéreux que les séjours en hôtels et en circuit voiture ;
  • le coût total du véhicule ne nous semble pas excessif sur une année si on l’utilise au moins 6 semaines/an. Le surplus financier qu’il représente par rapport à une voiture est ainsi aisément amorti sur une dizaine d’années et durant ce temps, nous aurons le temps de voir du pays !
  • partir où on veut et quand on veut, voyager à notre rythme et non à celui des réservations !
  • la possibilité de changer d’endroits tous les jours ou presque et de garder une petite maison roulante ;
  • avec une trentaine de jours de congé par an, autant en profiter lors de petites escapades et dans de lointaines contrées et il faut bien le dire, la Belgique n’est pas connue pour son agréable météo

Comme vous le voyez, se décider à se lancer sur la route ne fut pas facile… Et après, il a fallu choisir le modèle et les options, une autre paire de manches !

 

 Pour plus d’infos sur les options et accessoires, consultez l’article : Pourquoi ce modèle et ces options

Une réflexion sur “ On the road, on s’est décidé ! ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *